alfonzamariaeppinger.com

 

 

hra

 

AVEC ELISABETH VERS LE CHRIST

     1. Naissance de Elisabeth Eppinger
     Elisabeth est née le 9.9.1814 à Niederbronn en France, au sein d’une famille chrétienne. Elle était l’aînée de 11 enfants.
     Avance sur la case qui porte le chiffre du jour auquel tu es né(e).  

     2. Baptême de Elisabeth
     Dès le deuxième jour après la naissance, le 10.9.1814, Elisabeth a été baptisée. Les parents la confièrent à la protection de Ste. Elisabeth.
    Avance de 10 cases, si tu connais le jour de ton baptême. Si tu n’a pas de réponse, reste sur ta place.  

    3. Sa maman apprit à Elisabeth à prier
    La maman apprit à sa fille comment joindre les mains pour la prière, se mettre à genoux et à dire les noms de « Jésus et de Marie ». A l’âge de trois ans elle savait déjà réciter le « Je vous salue Marie » et plus tard la «salutation angélique », le « Notre Père » et la profession de Foi. Cela la rendait très heureuse.
    Avance de 7 cases, si tu sais réciter la première des prières que tu as apprise.  

    4. Prière avec les parents
    La Foi de la famille Eppinger était vivante. Tous les soirs ils priaient ensemble.
    Avance d’autant de cases que le nombre de fois où tu as, au cours de la semaine passée, prier en commun avec quelqu’un.  

    5. Elisabeth aimait entendre des vies de saints
    Elisabeth visitait souvent sa tante, qui aimait lui lire à haute voix dans des livres avec des biographies de saints. Elisabeth écoutait attentivement. Elle aussi voulait devenir une sainte.
    Avance de 10 cases si tu sais nommer deux saints de ton pays.  

    6. Elisabeth parlait de Dieu à ses amies
    Quelquefois Elisabeth s’arrêtait en plein jeu et se mettait à parler de Dieu à ses amies. Son enthousiasme se transmettait à toutes et les remplissaient de joie.
    Avance d’autant de cases que le nombre de fois où, cette semaine, tu as parlé de Dieu avec des gens.  

    7. Elisabeth à l’école
    Lorsqu’Elisabeth eut 9 ans, elle fréquenta l’école de Niederbronn. Malheureusement elle n’était pas une bonne élève. Elle n’apprit que la lecture et à écrire seulement son nom. Elle s’intéressait surtout à la religion.
    Avance d’autant de cases que le nombre de fois où tu as eu en mains le catéchisme, YOUCAT, ou d’autres livres de littérature religieuse cette semaine.  

    8. Première communion – 13. Avril 1828
    En ce temps-là, les enfants n’étaient admis à la première communion qu’à l‘âge de 14 ans. Elisabeth souhaitait ardemment recevoir Jésus dans le „pain consacré“. Le jour de sa première communion elle fut très heureuse et priait ; « Jésus, je t’appartiens totalement, je ne veux jamais t’offenser… » Ce fut le curé David Reichard qui l’avait préparée à ce jour ; pour lui aussi, elle a prié ardemment, ce jour-là.
    Avance de 13 cases si tu te souviens du nom du prêtre qui t’a préparée à la première communion.  

    9. Elisabeth priait le chapelet
    Elisabeth aidait ses parents pour le travail des champs. C’est en priant le chapelet qu’elle marchait derrière la charrue conduite par son père pour aller aux champs. Elle priait souvent : « Seigneur, donnes-moi de ne penser qu’à toi »
    Avance de 5 cases, si tu peux nommer les mystères du Rosaire d’un chapelet.  

    10. L’ardent désir d’entrer au couvent
    A l’âge de 16 ans, Elisabeth dit à ses parents qu’elle désirait entrer au couvent. Les parents ne le permirent point. Ils étaient très pauvres et avaient beaucoup d’enfants. Ils avaient besoin d’Elisabeth pour le travail et le soin des frères et sœurs.
    Avance de 8 cases si tu peux nommer au moins deux communautés de la Congrégation.  

    11. La maladie
    Elisabeth tomba malade. Durant sa longue maladie elle était de plus en plus unie à son Sauveur, contemplait ses souffrances. Le curé Reichard lui apportait tous les jours la sainte communion.
    Avance de 5 cases si tu connais au moins un patron des malades  

    12. Elisabeth aidait ses parents
    Au bout de trois années de maladie, les parents sont reconnaissants et heureux de ce que leur fille soit guérie et puisse à nouveau aider dans le ménage. Elle assume avec courage et zèle tous les travaux nécessaires.
    Avance de 9 cases si tu peux nommer 3 activités que tu assumes à la maison.  

    13. La visite de l’évêque Raess
    Lorsqu’Elisabeth eut 27 ans, elle tomba à nouveau malade. Sa vie intérieure en fut fortifiée. Les gens aimaient venir chez elle et elle s’y entendait pour leur donner des conseils pour leur vie. L’évêque Raess vint tout seul chez Elisabeth afin de parler avec elle, ensuite il était convaincu qu’Elisabeth avait reçu des dons extraordinaires de Dieu.
    Avance de 5 cases si tu connais le nom de ton évêque.  

    14. Elisabeth est à l’écoute de Jésus, de ce qu’il lui demande
    Elisabeth aspirait au calme d’un couvent. C’est pas à pas que le Seigneur lui indiquait sa volonté…je t’ai choisie pour fonder une nouvelle Congrégation. C’est mon œuvre. C’est précisément parce que tu es ignorante, que je veux manifester ma miséricorde par toi.
    Avance de 3 cases si tu te souviens de ce que Dieu attend de toi.  

    15. Elisabeth entra au „Klösterle“
    Le 28. 8. 1849 Elisabeth Eppinger entra, venant de la maison paternelle, au Klösterle (petit couvent), afin d’y vivre avec trois amies. Elisabeth est heureuse. Tout de suite elle prit conscience de sa responsabilité pour la nouvelle œuvre. Elle est sereine et confiante.
    Avance de 7 cases si tu as déjà visité un couvent/et où?  

    16. Elisabeth reçoit un nouveau nom et l’habit religieux
    Elisabeth, alors âgée de 35 ans reçut, dans la chapelle du couvent, par l’abbé Reichard, le nom de Sœur Alphonse Marie, en même temps elle prit l’habit religieux. Sœur Alphonse Marie fut nommée supérieure de la communauté et s’occupait de ses sœurs, comme une mère.
    Avance de 4 cases, si tu peux nommer le nom de 2 sœurs que tu connais, qui sont membres de la Congrégation.  

    17. Respect vis à vis des prêtres
    Depuis son enfance, les parents lui apprirent le respect des prêtres. Le curé David Reichard fut pour elle, en tant que pasteur des âmes, d’un grand soutien. Souvent, Dieu lui signifiait sa volonté par l’intermédiaire du prêtre et elle acceptait, dans l’obéissance, cette volonté divine.
    Avance de 5 cases si tu te souviens quand tu as salué la dernière fois un prêtre.  

    18. Alphonse Marie voit la grande pauvreté de l’entourage
    Ce fut lors de la fête de Ste. Thérèse que quelqu’un frappa à la porte du couvent. Deux postulantes coururent auprès de la femme malade chez qui elles étaient appelées et lui rendirent service. Mère Alphonse Marie suivit ses sœurs et apporta à la malade de la literie propre. Elles s’occupèrent des malades, nuit et jour.
    Avance de 5 cases si au cours du dernier mois tu as pu aider quelqu’un.  

    19. Alphonse Marie aidait toutes les personnes, sans distinction de religion
    Un jour une femme vint en pleurant au „Klösterle“, pour demander de l’aide pour son pauvre mari malade. Il s’agissait d’une famille protestante. Tous étaient surpris de ce que les sœurs ne refusent pas d’aller chez eux. Mère Alphonse Marie aidait toutes les personnes, sans distinction.
    Avance d’autant de cases que tu peux nommer de confessions religieuses.  

    20. Les sœurs font au „Kloesterle“ de la cuisine pour des enfants pauvres
    Au„ « Klösterle » on servait des repas chauds, midi et soir, à 25 enfants pauvres. Ils reçurent également des habits. Au couvent tout était partagé avec les pauvres.
    Avance de 5 cases si tu peux énoncer une recette de cuisine.  

    21. Sœur Alphonse Marie prononça ses voeux
    Au début de l‘année 1850 sœur Alphonse Marie prononça ses vœux de religion en présence de l’abbé Reichard. Il était son directeur spirituel depuis qu’elle avait 9 ans.
    Avance de 6 cases si tu peux nommer les trois vœux de vie religieuse.  

    22. Mère Alphonse Marie voit les besoins de son temps et de son entourage
    La Congrégation grandit rapidement. Les sœurs furent envoyées à trois ou quatre ensemble. La plupart du temps elles étaient accompagnées par la Fondatrice. Partout elles furent ouvertement et cordialement accueillies.
    Avance de 8 cases si tu peux nommer au moins 4 pays où vivent des sœurs de Mère Alphonse Marie.  

    23. Mère Alphonse Marie demandait aux soeurs de garder le silence en allant chez les malades, afin de prier.

    Elle demandait à ses sœurs de prier sans cesse.
    Avance de 9 cases si ces dernières deux semaines tu as prié avec quelqu’un pour un malade.  

    24. Joie dans le Seigneur
    Mère Alphonse Marie vivait en union étroite avec le Seigneur. Sa vie intérieure elle la menait avec une grande joie en Dieu. Elle voulait que d’autres personnes fassent l’expérience de ce vrai bonheur. Sans cesse elle encourageait ses soeurs, ainsi que tous ceux qu’elle rencontrait et les exhortait à la joie.
    Avance de 10 cases si ta vie avec Dieu te rend heureuse et si tu en es reconnaissante.  

    25. Alphonse Marie se consacrait aux pauvres dans leurs maisons
    Les premières missions des sœurs furent les soins à domicile, le souci des enfants abandonnés et aussi d’autres souffrances.
    Avance de 3 cases si, au cours du dernier mois, tu as visité un malade.  

    26. Mère Alphonse Marie en difficultés
    Mère Alphonse Marie a été critiquée et condamnée par certaines personnes de son entourage. Cela fut une épreuve pour elle. Depuis son enfance elle connaissait ce combat à mener au milieu des difficultés. Mais elle demeurait toujours sereine et égale à elle-même.
    Avance de 7 cases si tu as déjà une fois prié pour tes ennemis.  

    27. L’importance du zèle pour sauver des âmes
    Les sœurs sont prêtes à tout, même si quelquefois cela exige beaucoup de courage. Mère Alphonse Marie les encourage: „Soyez toujours prêtes à tout faire pour le Salut des âmes. Malgré l’épuisement vous ne devez pas vous laisser décourager…! »
    Avance de 6 cases si ces derniers temps, dans ta prière, tu as pensé aux mourants, aux pécheurs et au salut des âmes.  

    28. Mère Alphonse Marie envoyait ses sœurs pour soigner les blessés.
    Cinq sœurs sont allées en Crimée pour soigner les soldats blessés. Ceci valut aux sœurs une grande reconnaissance auprès de la population.
    Avance de 12 cases si au cours du dernier mois tu as prié pour la paix dans le monde.  

    29. Mère Alphonse Marie se sentait toujours envoyée et percevait toujours les besoins des personnes de son entourage
    Même durant sa maladie et malgré son manque de forces, Mère Alphonse Marie visitait les malades. L’amour la poussait à visiter les malades et à les encourager. Une fois, bien que se sentant très faible, elle a visité la maman d’un prêtre.
    Avance de 6 cases, si un jour tu as réussi à te dépasser.  

    30. Rencontre avec le Seigneur
    Mère Alphonse Marie devenait de jour en jour plus faible. Elle ne pouvait plus quitter son lit. Le 31 juillet 1867, Jésus, pour qui elle avait vécu, qu’elle avait servi dans les malades et les pauvres, l’a accueillie dans l’éternelle béatitude.
    Le dernier chemin vers le but du jeu doit être une consolation pour toi. L’exemple de la vénérable MAM doit t’encourager dans l’amour pour le prochain durant la vie qui est devant toi.  

  • Ce jeu accorde beaucoup de confiance à chacun des joueurs car certaines réponses ne peuvent être vérifiées. :)
  • Le nombre de participants trop élevé pourrait influencer de façon négative la dynamique du jeu. Dans ce cas, on propose de partager les personnes en petits groupes. Ainsi, un joueur ne sera plus une personne mais un groupe. Face à une question, tous les membres du groupe pourront s´exprimer : la variété des réponses permettra au groupe=joueur d´atteindre plus vite le but.
  • Le jeu nous invite:
    - À mieux connaître la personnalité de la vénérable MAM
    - À se mettre à la suite de la vie et des vertus de MAM
    - À travers le jeu nous conduire à une communauté vivante, dans la joie et la confiance. :)

     

    hra

    préparé pour le Jubilé du 200ième. anniversaire de la naissance de notre vénérable Mère Alphonse Marie avec reconnaissance, par les soeurs SDR

    TÉLÉCHARGER
    Le jeu avec MAM - Figure
    Le jeu avec MAM - Texte

     

    retour

  •