alfonzamariaeppinger.com

 

 

Janvier 2014

Comité pour la célébration du 200ème anniversaire
de la naissance de Mère Alphonse-Marie Eppinger

 

  Thème : « La grandeur d’une vie simple »
  Célébration du 200ème anniversaire de la naissance de MAM

 

SPIRITUALITÉ de MAM

 

200 rokov narodenia MAM

5. La Prudence

L’extrême simplicité

  • Mère Alphonse Marie aimait et vivait la simplicité. Les personnes qui la rencontraient étaient impressionnées par sa simplicité. La franchise, la droiture, l’amour de la vérité sont les caractéristiques de sa personnalité.

  • Elle luttait constamment contre son plus grand défaut, la vivacité de son tempérament. Par son effort constant et avec la grâce de Dieu, elle a pu maîtriser cette marque de son caractère.

  • Il faut surtout remarquer la prudence et la force avec lesquelles elle affrontait les plus grandes difficultés.

  • En décidant de maintenir le noviciat et les retraites à la Maison-Mère, elle a agi avec prudence, pour maintenir l’unité de la Congrégation. Malgré tous ses efforts, des évêques agissaient selon leurs propres connaissances et fondaient des Congrégations autonomes.

  • Elle a vécu la prudence à un degré héroïque, car dans sa vie, on ne peut trouver aucune action dont le but était purement humain. Tout en elle était orienté vers Dieu. Dans la prière et la contemplation, elle entendait donner à chaque personne ce que Dieu lui destinait.

  • Elle ne voulait donner sa préférence à personne : elle concentrait son attention à apporter son aide aux pauvres et à ceux qui sont en marges de la société. Elle avait conscience que les riches aussi avaient leurs besoins. Elle accueillait avec la même bonté les nombreux visiteurs, qu’ils aient été riches ou pauvres.

  • En soignant les malades, elle n’a fait aucune différence entre protestants et catholiques, ce qui n’était pourtant pas habituel dans son temps et sa région.

  • Lorsqu’elle donnait les instructions aux sœurs, elle le faisait avec prudence et équilibre. Elle se référait toujours à Jésus Christ, qui est le centre de leur vie, et leur expliquait la Règle de Vie, ce qui doit être le point de départ dans la vie personnelle des sœurs et dans la vie communautaire.

  • Sa simplicité, son honnêteté, son amour de la vérité étaient exemplaires pour toutes. Dans ses instructions, elle insistait sur l’importance de ces vertus.

    (Les Théologiens, Rome 2009)

    retour