alfonzamariaeppinger.com

 

 

Octobre 2013

Comité pour la célébration du 200ème anniversaire
de la naissance de Mère Alphonse-Marie Eppinger

 

  Thème : « La grandeur d’une vie simple »
  Célébration du 200ème anniversaire de la naissance de MAM

 

SPIRITUALITÉ de MAM

 

200 rokov narodenia MAM

2. Espérance

La certitude que la grâce de Dieu peut compenser tous les manques du cœur.

  • Mère Alphonse Marie a mis toute son espérance dans la miséricorde de Dieu et a communiqué cette espérance à tous ceux qui venaient vers elle.

  • Dans les maladies, qui l’accompagnaient presque toute sa vie et aussi dans les périodes de sécheresse au cours desquelles elle ne cessait jamais de prier, elle était remplie d’espérance, car elle attendait tout du Seigneur. Tourmentée par des doutes quant à la bonté et à la miséricorde de Dieu, elle s’adressa à Jésus : « Mon Jésus, je crois en toi ; j’espère en toi et je désire t’aimer. »

  • En même temps, elle était remplie d’une grande confiance en la miséricorde de Dieu.

  • Les instructions à ses sœurs sont pleines d’incitations à la confiance : « Mettez votre confiance en la miséricorde divine et dans les seuls mérites de Jésus Christ, notre divin Sauveur. »

  • Elle avait souvent invité ses sœurs : « Comment pouvons-nous hésiter à embrasser la croix, pour nous attacher totalement à cette terre pour un peu de temps, alors que la récompense doit être le bonheur éternel. Dieu voit beaucoup plus loin pour nous qu’un père pour ses enfants et il est beaucoup plus tendre qu’une mère. »

  • Sans cesse, elle a incité chacun à l’espérance, surtout ceux qui souffrent, qui doutent, les pauvres, les pécheurs et elle remerciait. Jamais, elle n’a perdu l’espérance ; au contraire elle a grandi toujours davantage dans cette vertu.

  • Aux malades et aux mourants, elle annonçait que Dieu se soucie d’eux comme un père. Elle- même, souffrante et malade, témoignait de ce message dans la manière dont elle acceptait et vivait sa maladie. A son exemple, ses sœurs sont appelées à devenir des anges de l’espérance.

  • Le but de l’œuvre qu’elle a fondée était cette grande espérance que Dieu veille sur les hommes et qu’il est là pour eux. Elle voulait apporter ce message avant tout à ceux qui étaient sur leur lit de mort.

  • Mère Alphonse Marie a vécu l’espérance comme une confiance absolue en Dieu. Elle attendait de lui toutes les grâces nécessaires à son progrès spirituel et à la réussite de l’œuvre. C’est plus précisément dans les moments difficiles de sa vie qu’elle a montré son inébranlable espérance. Cette attitude lui a permis d’aller son chemin sans dévier.

    (Théologiens, Rome 2009)

    retour