alfonzamariaeppinger.com

 

 

Décembre 2013

Comité pour la célébration du 200ème anniversaire
de la naissance de Mère Alphonse-Marie Eppinger

 

  Thème : « La grandeur d’une vie simple »
  Célébration du 200ème anniversaire de la naissance de MAM

 

SPIRITUALITÉ de MAM

 

200 rokov narodenia MAM

4. De la charite envers le prochain

L’Amour de Dieu comme source de l’amour du prochain

  • Dès son enfance, Elisabeth Eppinger aimait Dieu et lui consacra toute sa vie en cherchant la perfection de l’amour par l’union mystique au Christ et par le service du prochain.

  • Elle était une femme contemplative et vivait en la présence de Dieu, en même temps, elle était dynamique et créative, s’engageant avec ardeur pour le bien-être de ses frères et sœurs souffrants. Elle était soucieuse d’amener vers Dieu ces personnes en détresse, pour qu’ils l’aiment et obtiennent de lui le Salut. Son cœur était rempli d’un véritable amour pour le Christ, du désir de le servir dans le prochain, de sorte que celui-ci le reconnaisse.

  • Le but de sa charité était le salut de l’homme. Elle priait avec persévérance pour la conversion des pécheurs.

  • Des personnes qui n’avaient pas la paix intérieure, qui doutaient, qui étaient anxieuses, qui souffraient et étaient assaillies par les tentations ont trouvé lumière, paix et consolation auprès de Mère Alphonse Marie, grâce à son affection et sa tendresse.

  • Elle avait un cœur particulièrement aimant et chaleureux pour les enfants faibles et pauvres. Elle se dévouait pour eux, avec une attention toujours aimante à toutes leurs détresses.

  • Mère Alphonse Marie veillait auprès des mourants, priait pour eux et pour les défunts ; elle recommandait particulièrement ce service à ses sœurs.

  • Son amour pour les malades était un trait essentiel de sa personne. Cette flamme de l’amour, qui brûlait dans son cœur, s’est merveilleusement manifestée en 1854, lors de la terrible épidémie du choléra. Dans une lettre à ses sœurs qui soignaient ces malades et assumaient le risque de la contagion, elle les incita à un total don d’elles-mêmes, les invitant à sacrifier leur vie pour le prochain, pour l’amour de Jésus.

  • Il y avait aussi des personnes qui se montraient hostiles envers Mère Alphonse Marie et lui causaient de grandes peines. A cet égard, cependant, elle n’exprimait rien de ce qui aurait pu blesser la charité envers le prochain.

  • Dans la vie de Mère Alphonse Marie, l’amour du prochain s’exprimait dans les actes qui étaient souvent héroïques. Le véritable amour pour Dieu conduit toujours à l’amour du prochain. L’authenticité des expériences mystiques de Mère Alphonse Marie trouve sa confirmation dans les actes de sa charité envers le prochain.

    (Théologiens, Rome 2009)

    retour