alfonzamariaeppinger.com

 

 

Juin 2014

Comité pour la célébration du 200ème anniversaire
de la naissance de Mère Alphonse-Marie Eppinger

 

  Thème : « La grandeur d’une vie simple »
  Célébration du 200ème anniversaire de la naissance de MAM

 

SPIRITUALITÉ de MAM

 

200 rokov narodenia MAM

10. La Pauvreté

L’aspiration à servir au nom du Christ

  • Mère Alphonse Marie, la vénérable Servante de Dieu, est pour nous un exemple authentique de l’aspiration à la sainteté. C’est une mystique. Son expérience profonde de l’amour de Jésus devient pour elle source d’une charité concrète envers le prochain.

  • Par sa contemplation de l’amour profond des Cœurs de Jésus et de Marie, Mère Alphonse Marie était poussée intérieurement à engager sa vie par des actes d’amour pour les autres. L’authenticité de l’expérience mystique de Mère Alphonse Marie se manifeste dans ses actes de charité envers le prochain. « Ce sont les fruits auxquels on reconnaît l’arbre. »

  • Un grand amour pour le prochain brûlait son cœur et elle encourageait aussi ses sœurs à vivre dans cet amour. Elle-même et ses sœurs ont commencé les œuvres de miséricorde, caractéristiques de la nouvelle Congrégation : elles visitaient les pauvres, les malades, les mourants dans leurs maisons pour les nourrir, les soigner, les consoler et leur apporter la lumière de l’amour du Christ.

  • La fondatrice incitait ses sœurs à exercer la pauvreté ; dans chaque maison, on ne devait trouver que le strict nécessaire et tout le reste devait être distribué aux pauvres ou servir à l’ouverture de nouvelles communautés. Elle était convaincue que là où ne régnait pas la pauvreté, il n’y avait pas de place pour d’autres vertus.

  • La vie de Mère Alphonse Marie montre qu’elle s’est confiée totalement à la Providence de Dieu et qu’elle en espérait tous les biens spirituels et matériels.

  • La gloire de Dieu et le salut des âmes sont liés dans son message autant que l’amour de Dieu est lié à l’amour du prochain. Dans son service envers le prochain, elle vise le salut de toute la personne. Elle aimait les pauvres, surtout les enfants pauvres, elle aimait les pécheurs ; elle voulait les amener tous au Sauveur.

  • Lors de la fondation de la Congrégation déjà, on peut observer chez Mère Alphonse Marie, un exercice héroïque des vertus cardinales et d’autres vertus qu’elle a acquises par sa constante recherche de Dieu en s’efforçant de servir – au nom du Christ - les malades, les enfants pauvres et abandonnés.

    (Les Théologiens, Rome 2009)

    retour